- Essai d'un autogire sur flotteurs -

Retour à la page d'accueil

 

Notre ami instructeur Roland Kloéti a réalisé un de ses rêves: adapter des flotteurs Full Lotus sur son autogire de construction amateur... Ca s'est passé lors de la fête des hydravions à Biscarosse du 20 au 23/05/04. Inutile de vous dire qu'il a été acclamé par un public enthousiaste !


L'adaptation (photo A2) s'est faite pour l'occasion, à l'aide de Stéphane Morosini, l'un des précurseurs de l'activité hydro-ULM.
Après des essais moteurs sur l'eau, mais sans rotor, Roland a constaté que des gerbes d'eau s'approchaient dangereusement de l'hélice (C1). Une bâche a donc été tendue pour protéger celle-ci...
A noter, qu'il n'est pas conseillé de se lancer dans ce genre de bricolage sans la présence de personnes hyper-qualifiées dans ce domaine très particulier. Par ailleurs, sur terre ferme, il ne faut jamais essayer un autogire sans son rotor, car le chariot seul n'est pas équilibré et risque à tout moment de se renverser (il y a déjà eu un accident mortel de ce type). Sur l'eau les risques ne sont pas les mêmes car l'appareil sur flotteurs ne risque pas de partir trop vite et d'échapper au contrôle de son pilote !

Pour Roland, le problème a été de prélancer sans faire tourner le chariot sur lui-même... Or sa machine est équipé d'un prélanceur Magni, dont la souplesse du flexible a permis de donner les premiers tours sans problème. Après, il suffisait de faire du "roulage" pour charger le rotor.

Plusieurs vols, en monoplace et en biplace se sont déroulés sans problème.

H. Terrasson, le 29 juin 2004.


Photos: Pascale Morosini

1 2 3
A
le gyro avant les modifications
L'installation des Full Lotus
B
La mise à l'eau
Vamos a la playa !
C
Essai moteur
Roland Kloéti au décollage
D
Pédalo ? non ! un gyro !!
Un homme heureux !



 

D'autres hydravions vus à Biscarosse 2004: