AUTOGIRE.COM

 

- Business is business... -

Retour à la page d'accueil

La distribution des autogires ELA et FUTURA:

 

Alors qu'il y a une dizaine d'années, personne (à part les aficionados de l'autogire) n'aurait misé un kopeck sur l'avenir commercial de l'activité, celle-ci semble attirer les convoitises d'investisseurs qui n'y connaissaient pas grand chose voilà un an ou deux...
La success story de Magni, bien aidée par le travail d'Eric Changeur qui a fait moults baptèmes afin d'attirer les foules, le travail de la fédé, et de nous tous, fans de la première heure, ont surement contribué au succès de nos machines préférées.
Vous allez comprendre où je veux en venir...

Depuis le mois de mai, J.Pierre Doléac, avait obtenu la distribution des appareils ELA, belles machines destinées à concurrencer Magni.
Or nous venons d'apprendre que J. Pierre a été "écarté" du marché puisque c'est Aerotrophy, qui va maintenant s'en occuper. Cette société, à l'origine spécialisée dans la vente de multiaxes haut de gamme, aurait proposé à Ela d'acheter cash 4 machines. C'est vrai que c'est motivant !
Celle-ci a décidé de travailler avec un instructeur autogire en la personne de Jean-Pierre Cursolles. Malgré son apparition très récente dans le milieu autogire, celui-ci est une excellente recrue pour notre mouvement puisqu'ancien pilote de chasse et faisant partie du comité directeur de la FFPLUM ("Monsieur sécurité"), il est par ailleurs d'une gentillesse et d'une discrétion exemplaires. www.aerotrophy.com

Autre nouvelle d'importance, le Futura, superbe machine espagnole, promue par un super site internet (www.aerocopter-europa.com), et dont on aimerait bien savoir comment elle vole, sera distribué par Ulm Europe en France et dans quelques autres pays voisins. www.ulmeurope.com
Cette société s'était faite remarquée il y a quelques années par son site internet novateur entièrement dédié à la promotion de l'ULM. Malheureusement, Ulm Europe, comme les autres sociétés profitant de la vague internet de 2000, a végété sans le succès attendu.
Reconversion inattendue, nous la retrouvons maintenant sur le "marché" de l'autogire...
Quant au Futura, la machine qui était prévue d'être équipée d'un moteur BMW de Take Off et d'un rotor Air Copter, serait maintenant dotée d'un moteur Rotax 914 et d'un rotor Sportcopter.
A noter que cet appareil est équipé d'une vaste cabine issue de l'hélicoptère "Exec".
Ce n'est pas la première fois que l'on équipe un autogire d'une telle cabine puisque Air Command, il y a quelques années adoptait le même concept avec son Commander 147 A. Le résultat n'était pas satisfaisant et a été abandonné, j'ai eu la chance de l'essayer en tant que passager en Floride (1998), et cela m'a bien suffit... (essai ici)
Il est vrai que les autogires côte à côte, s'ils offrent une meilleure convivialité que les tandems, occasionnent de gros soucis au niveau du centrage avec un seul pilote à bord, ainsi que des problèmes de stabilité lorsq'ils sont munis d'une cabine. L'autre problème, avec une cabine large est l'hélice qui "manque d'air". Ceci dit, cela n'empêche pas les RAF et consors à voler, néanmoins, la plupart des projets d'autogires sont plutôt en tandem.
Par conte, le Futura est une machine ressemblant aux types floridiens, donc assez haute sur patte pour mettre le centre de gravité au niveau du centre de poussée et améliorer la stabilité longitudinale de la machine, ce dont devraient s'inspirer bon nombre de constructeurs, Magni y compris... Par ailleurs, elle est équipée d'un plan horizontal de bonne dimension.
En attendant de la voir voler chez Eric Changeur le 1er mai, au Bois de la Pierre le WE de Pentecôte, ou à Blois en septembre, cette machine risque donc d'être peu performante et assez bruyante, mais stable et très confortable. Wait and see...

H. Terrasson, décembre 2003

 

 

ELA:

 

 

 

FUTURA: