AUTOGIRE.COM

 

- Le moteur en étoile ROTEC -


Retour à la page d'accueil (HOME)

 

Clin d'oeil à l'histoire, voici un superbe moteur en étoile construit avec les techniques d'aujourd'hui. Si vous rêviez d'un autogire tractif au look passéiste, vous allez maintenant rêver de ce moteur !
Mais avant de décoller, il faut avoir les pieds sur terre: ce moteur pèse 108 kg complet, ce qui est très lourd pour un autogire biplace ULM. Tant qu'à la puissance, elle est à la limite de la règlementation ULM française: 110 cv. Enfin, le prix s'élève à 13-15.000$, ce qui n'est pas exorbitant pour une telle puissance, mais qui peu en rebuter plus d'un !

Voilà pour les mauvaises nouvelles... maintenant les bonnes:


Le choix d'un moteur en étoile, outre l'aspect esthétique, est de faire tourner de grosses hélices avec un bon couple, et une fiabilité reconnue. Nos autogires ont plus besoin de couple que de chevaux pour contrer l'énorme trainée du rotor, alors que la vitesse n'est pas un objectif primordiale. D'ailleurs, on a souvent tendance à dire que le couple fait tourner les hélices alors que les chevaux font vendre les moteurs !
Par contre, le Rotec est à refroidissement par air, donc s'il convient bien pour un autogire tractif, pour un propulsif le refroidissement risque fort d'être insuffisant, surtout dans des configurations de vol lent. Si en plus il s'agit d'un biplace côte à côte caréné, le moteur va manquer cruellement d'air...

La société australienne Rotec Engineering a commençé le développement de ce moteur en 1997, en mettant au point tout d'abord un petit moteur de 350 cm3. Après des essais satisfaisants, ils sont passés à un moteur grandeur nature de 2,8 l de cylindrée à 7 cylindres en prise directe.
Il ont continué l'expérimentation en partenariat avec Slepcev Aviation, le constructeur de reproduction du célèbre avion Storch. Le premier vol sur cette machine a été effectué le 1er décembre 2000.

La société Rotec a ensuite pris la décision de l'équiper d'un réducteur planétaire afin d'améliorer les performances.
La réduction de 3:2 (moteur/hélice) a permis de passer d'une hélice de 68" (1,72 m) à 76" (1,93m) avec plus de pas !
A noter qu'il existe un système de lubrification intégré avec réservoir, la carburation est assuré par un gros carbu Bing, et le moteur est équipé d'un système de double allumage.

Toutes les pièces sont usinées par des machines numériques pour la précision et une qualité de fabrication constante, ce dont ne bénéficiaient pas les moteurs en étoile de la grande époque !


Caractéristiques:

Moteur 4 temps - 7 cylindres - cylindrée:2,8 litres - 110 cv @3700 tours - TBO: 1000h - Garantie 12 mois/200 heures - consommation: 22 litres @ 80 % de puissance - TARIF: 15.000 $

Information: ROTEC www.rotecradialengines.com


L'occasion était trop belle pour Ron HERRON, le fabricant du superbe autogire tractif Little Wing. Cela faisait plus de 10 ans qu'il recherchait un moteur en étoile pour parfaire le look de sa machine...
Il a adapté le Rotec au LW3, notamment en concevant un réservoir derrière la console d'instrumentation.

Le résultat est superbe ! Vivement que l'on voit ce genre de machine en Europe !

Hervé TERRASSON, le 16/02/04

 

Retrouvez l'intégralité des photos du Littlewing équipé du Rotec dans la rubrique galerie photos tractifs

http://www.rotecradialengines.com
http://www.rotecradialengines.com
http://www.rotecradialengines.com
http://www.rotecradialengines.com
http://www.rotecradialengines.com
http://www.rotecradialengines.com

Thanks to Rotec Engineering for the pictures...

 

 

 

Rotec de face:

 

 

Rotec de côté: