AUTOGIRE.COM

- LE GYROPTER -

Retour à la page d'accueil

J'ai découvert ce surprenant projet, par hasard en fouinant sur le net dans les moteurs de recherches avec le mot "Gyrostar" qui était le nom de notre nouveau gyro. J'ai contacté les responsables afin de les rassurer concernant l'utilisation du nom commun de nos machines si différentes, et nous nous sommes rencontrés par deux fois. Depuis, leur projet s'est étoffé et a changé de nom, il s'appelle désormais le GYROPTER. La SARL est devenue SAS au capital de 43.504 €. Le site fraîchement reconstruit est à cette adresse: http://www.gyropter.com/

QU'EST-CE QUE LE GYROPTER ?

Il s'agit d'un hélicoptère biplace côte à côte, à double rotors bipales contrarotatifs dont la particularité est de tourner autour de la cellule et non d'un mât comme un hélicoptère conventionnel. Même s'il ne s'agit que d'un projet pour l'instant (Seule une maquette a été construite), les avantages d'une telle machine sont ceux des hélicoptères, en éliminant pas mal de leurs problèmes.
Par exemple, les rotors contrarotatifs dispensent d'utiliser un rotor anti-couple, ce qui simplifie beaucoup la construction. Par ailleurs, la facilité de pilotage serait telle qu'en lâchant les commandes, l'appareil reviendrait stable de lui-même en stationnaire ! Rien à voir avec un hélico !
L'appareil devient peu encombrant et transportable sur une petite remorque puisque le diamètre extérieur de la cellule est de 1,60 m (5,50 m avec le rotor), pour 2 m de hauteur.
La masse à vide serait de 260 kg pour 473 kg maxi en charge. L'autonomie supposée serait de 3 heures à 150 km/h de croisière.

Au niveau de la sécurité, et en cas de panne moteur par exemple, il existe un système d'autorotation qui n'est disponible qu'au delà de 100 m. Par ailleurs, un parachute pyrotechnique est prévu.

LE MARCHE:

Trois types de déclinaisons sont envisagées:

  1. Le micro drone (RANGER)
  2. L'ULM biplace(LIB)
  3. Le transporteur 6-10 places (PILGRIM)

Concernant le LIB et le PILGRIM, le marché de l'épandange agricole est visé. Partant du constat que l'épandage par hélico est particulièrement délicat du point de vue du pilotage, et que techniquement l'homogénéité d'aspersion par le brassage d'un mono rotor n'est pas optimale.

Autre marché envisagé: les interventions rapides en cas de secours en mer, en montagne, ainsi que la sécurité du territoire (police et armée).

Le marché des entreprises n'est pas oublié, pour la maintenance, la surveillance, le transport, le cinéma...

Enfin, l'application ludique est possible malgré un coût relativement élevé: dans les 90.000 €, mais ce n'est pas le prix qui rebute certains veinards...
Parallèlement à cela, GYROPTER SAS conseille et propose des plans de financement en multipropriété avec tous les budgets: amortissement, maintenance et carburant, avec des possibilités de location achat. Par ailleurs, et pour rendre le Gyropter plus accessible, une version en kit est envisagée.

FAISABILITE:

Difficile d'émettre un avis sur la faisabilité d'un tel projet...
En tous cas, les dirigeants sont déterminés et ont peaufiné leur dossier puisque toutes les questions ont été envisagées: d'ordres technique, financière, la sécurité de la machine, ses applications... Même l'instruction au pilotage particulier de cette machine a été étudiée !
Cependant, j'ai un doute concernant l'immatriculation de la machine en catégorie ULM, car malgré les dires du responsable, le GYROPTER n'entre pas dans l'une des 5 classes puisqu'il s'agit d'un hélicoptère et non d'un autogire. Apparement, la société a des contacts à la DGAC qui accepteraient de la considérer ULM en prenant en considération l'extrème facilité de pilotage de ladite machine.
En tous cas, moi, je suis volontaire pour la piloter ! mais en attendant, mon gyro fera très bien l'affaire !!
Bonne chance les p'tits loups !

Hervé TERRASSON
06 Octobre 2002.