AUTO
GIRE.COM

 

- BOIS DE LA PIERRE 2004 -

Retour à la page d'accueil

 

Même si vous ne verrez au rassemblement du Bois de la Pierre "que" 50 ou 70 autogires, dont une partie non négligeable non volante, ne vous y fiez pas, celui-ci est l'un des plus importants au monde ! Même le rassemblement américain (Bensen Days) ne pas fait pas beaucoup mieux.

Important par le nombre de personne s'y rendant pour une discipline aussi confidentielle, mais aussi par la diversité des machines exposées. En effet, c'est ici le berceau de la construction amateur autogire, grâce notamment à Xavier Averso, mais aussi d'autres personnes plus anonymes, certaines travaillant dans des sociétés de construction aéronautique à Toulouse. Ainsi se mélangent des constructeurs ingénieurs et de "simples" mécaniciens automobile ingénieux, ce qui confère au site un savoir-faire indéniable en matière d'autogire, qui a rayonné dans le sud, mais qui a fait particulièrement défaut au nord de la France. L'autogire s'est donc développé là-bas... Des raisons climatiques s'y ajoutent puisque les vents assez puissants dans la région ne font pas peur à nos machines.
L'arrivée d'un règlementation ULM incluant les autogires, et l'apparition de constructions "industrialisées", telle que Magni, a donné un coup de fouet à l'activité souffrant par ailleurs d'une confidentialité inhérente à l'esprit même des constructeurs amateurs.

La météo pluvieuse n'a pas favorisé l'édition 2004 du Bois de la Pierre, mais ne l'a pas empêché d'être aussi conviviale qu'à l'accoutumée.

Les fournisseurs de sous-ensembles:

Bien entendu Xavier Averso était présent puisqu'il s'agissait du maître des lieux, il a présenté sa machine biplace (A1, A2) qui a formé tant de pilotes... Est-ce utile de rappeler que Xavier est fabricant de pales en composites, portes-pales et têtes rotors depuis déjà longtemps... (A3). Enfin, il propose toujours ses plans de monoplace Guépard (B1), ainsi que d'autres sous-ensembles pour autogires. Pour plus d'informations, allez voir son site: www.averso.info

Dans la série des fournisseurs institutionnels de machines, pales en alu et sous-ensembles, était aussi présent Jean-Pierre Doléac de la société Air Copter( http://aircopter.chez.tiscali.fr/). La photo B2 est intéressante car on y voit les deux machines de Jean-Pierre, l'ancienne à droite sans plan horizontal (pas bon pour la stabilité...) construite en tubes ronds, et à gauche la plus récente équipée d'un bon plan horizontal, et winglets stabilisant en lacet suite à l'ajout d'un carénage complet. Celle-ci est construite avec des "tubes" alu de section rectangulaire à ailettes (en H) dont Jean-Pierre est l'initiateur et qu'il nous avait présenté à Blois en 2002 (autres photos: B3, C1, C2).

Bien sûr était présent notre ami Michel Deluc (C3), qui lui, propose des plans d'autogires de toute beauté. Ceux-ci représentent ce qui se fait de mieux dans le style "épuré". Nous déjà parlé de ses plans, certes un peu onéreux mais très bien documentés et accompagnés d'un CD-rom de photos (plus d'infos ici).

1 2 3
A
Le biplace de Xavier Averso
Le biplace de Xavier Averso
Tête rotor Averso
B
Mono Guépard
2 Air Copter
Air Copter
C
Air Copter
Air Copter
photo: Michael Obermaier


Les rois de la bricole:

Du côté des constructeurs amateurs, et comme il se doit au Bois de la Pierre, il y avait une grande diversité de machines dont notamment deux beaux monoplaces construits par Henri Lascombes (D1, D2, D3) dont on avait déjà parlé à Blois 2002, un type floridien avec un centre de gravité surélevé et une dérive haute (E1).
Un appareil équipé d'une cabine intégrale et doté d'un moteur d'avion était présent (E2, E3, F1). Trop lourd pour être immatriculé ULM, ce dernier était en CNRA, quelques tracasseries administratives en plus... L'ensemble est superbement construit, mais un peu bruyant...
On a pu voir par ailleurs une belle machine monoplace construite par François Dedieu (F2, F3, G1, G2), qui dans le concept, ressemble au JT5 de Tervamaki, dont s'est inspiré Magni pour créer le M20 Talon (G3).
De nombreuses autres constructions amateurs étaient présentes au Bois de la Pierre, et il est malheureusement impossible de toutes les détailler ici...

1
2
3
D
E
F
Construction: François Dedieu
Construction: François Dedieu
G
Construction: François Dedieu
Construction: François Dedieu
M20 TALON


Les fabricants d'autogires:

C'est assez récent de voir des constructeurs d'autogires "en série", au Bois de la Pierre, puisque certains se sont lancés très récemment sur le marché européen.
A part un Magni esseulé, et la présentation du Futura que l'on a vu récemment à Angoulème (voir article), le scoop était la première d'un ELA, très belle machine espagnole concurrençant Magni. A noter que gyro a été équipé d'un parachute pyrotechnique. L'intérêt de celui-ci, outre le fait de gagner 5% sur la charge utile n'est pas démontré. En effet, il n'y pas encore eu d'essais d'actionnement de parachute sur un autogire. Le problème, est évidemment le rotor, qui en tournant, risque de contraindre l'ouverture dudit parachute. Or, quand pourrait-on l'utiliser sur un autogire: suite à un arrêt du rotor consécutivement à une cloche, une oscillation, ou une destruction du rotor. Dans ces cas là, le rotor met quelques secondes à s'arrêter net, laissant toutes les chances au parachute d'oeuvrer. Néanmoins, il est vrai qu'en autogire, on a tendance à voler à basse altitude, et qu'il faut un sacré sang froid pour déclancher la procédure d'urgence. Aura-t-on le temps de s'en sortir dans une telle configuration ?

1 2 3
H
Magni
FUTURA
ELA
I
ELA
ELA
ELA

Scoop ! présentation de l'hélicoptère H2 Dynali:

Autre nouveauté au rassemblement du Bois de la Pierre: les hélicos s'en mèlent !
En effet, un exemplaire du Dynali H2 était exposé. Cet hélicoptère belge, équipé d'un Rotax 914 est donné pour 165 km/h et 80.000 €...
Daniel Michau, l'importateur français est en train de l'immatriculer en CNSK2, afin de pouvoir le commercialiser.


Quel est l'avenir des hélicos ultra-légers en France? pour l'instant, il n'est pas question d'intégrer ceux-ci dans une nouvelle classe ULM. Néanmoins, la fédé (FFPLUM) y songe, mais ce n'est pas gagné d'avance. En effet, les hélicos sont des machines fines à piloter, la panne moteur est délicate à gérer, or, dans le monde de l'ULM on est sensé pouvoir voler lentement afin de poser facilement en cas de panne moteur. Cette aptitude nous autorise à utiliser des moteurs non certifiés, sensés être moins onéreux que les autres... Le débat n'a pas finit de faire rage dans le milieu ulmiste !

A noter que les hélicos ultralégers sont tout de même beaucoup plus chers que le haut de gamme de nos gyros. En effet, il faut compter dans les 80.000 €...en kit. Si vous ajoutez le coût de la construction et le brevet hélico, la facture va s'envoler, sans compter l'entretien.
En attendant, nos gyros se développent, et, outre le coût moindre, la facilité de pilotage, la sécurité en cas de panne moteur, il est probable que les formules de gyros sauteurs fassent leur apparition pour couper court aux véléités des hélicos.
Par ailleurs, des constructeurs des pays de l'Est, voir même d'Asie, pourraient faire baisser les coûts, cela en espérant que l'on trouve des motorisations moins onéreuses...

Mais ce ne sont que pures spéculations !

H. Terrasson, le 12/06/04

Photos: Roland Lesquesne et Michael Obermaier.

1 2 3
J
Hélico H2 Dynali
Hélico H2 Dynali
Hélico H2 Dynali
K
Hélico H2 Dynali
Hélico H2 Dynali
Hélico H2 Dynali
L
Hélico H2 Dynali
Hélico H2 Dynali


Bois de la Pierre 2004: (Bis)

Retrouvez 80 photos de cet exceptionnel rendez-vous aéronautique sur le site de Xavier Averso.
Pour ceux qui n'ont pas pu faire le déplacement à Toulouse, le Gyro Club du Bois de la Pierre a décidé d'éditer un DVD que vous pouvez commander sur le site de Xavier, pour 39 € frais de port compris. Vous y verrez...ben quoi ! des gyros, des gyros et encore des gyros !! (le 13 juillet 2004)

 

 

PS : Mille excuses à ceux que j'oublie !!


 

Vues d'ensemble:

photo: Michael Obermaier

 

Des moustiques ? non une patrouille de gyros !